Histoire de la Pin-up

Des pin-ups

Icône vintage par définition, la silhouette de la pin-up marque l’imaginaire collectif, encore aujourd’hui, au-delà de son âge d’or. Inspirations-Vintage se propose de suivre l’histoire de la pin-up : son apogée, et son influence contemporaine.

Pin-up, Définition ?

La pin-up est la représentation photographique ou dessinée d’une femme aux courbes généreuses, à la posture glamour ou sexy. Elle fascine par sa taille marquée, ses airs aguicheurs dans ses tenues affriolantes, sans jamais paraître vulgaire. Sa silhouette, ses longues jambes et son penchant pour la lingerie sont autant de ses caractéristiques fondamentales. La pin-up s’affiche ( se punaise sur les murs / « to pin » en anglais) !

La naissance de la pin-up

En 1890, le célèbre illustrateur Charles Dona Gibson donne naissance à la « Gibson Girl », sous les traits de ses dessins épurés. Le souhait de l’illustrateur est de représenter la femme américaine de la Belle époque, à la fois sophistiquée, séduisante et autonome. Les esquisses de Gibson sont réalisées à l’encre de Chine et au crayon. Les premiers imprimés paraissant dans le magasine Life en 1897 sous le nom de « Gibson Girl ».

3 couvertures de LIFE avec un "Gisbon Girl"
3 couvertures de LIFE avec un « Gisbon Girl »

Dès sa parution, la « Gibson-Girl » connait un succès populaire tant chez les hommes que chez les femmes. En effet, elle est l’image d’une femme assurée, qui aime étudier et qui choisit ses fréquentations et ses loisirs. Elle offre au monde la représentation d’une femme élégante et libre.

3 scènes avec des "Gibson-Girls"
3 scènes avec des « Gibson-Girls »

Bref déclin et avènement dans les années 40

Avec les ravages de la Première Guerre mondiale, les règles en matière de style vestimentaire changent de façon drastique, causant le déclin de la Gibson-girl. Les tenues élégantes des femmes sont mises de côté, au profit de vêtements aux allures masculines. Le corsetutilisé pour marquer la taille est délaissé et la coiffure relevée est remplacée par le carré.

Le déclin de la représentation de la « femme idéale » est bref, car de nouvelles images féminines s’invitent sur les couvertures des très populaires « Pulp magazines », dès les années 1930.

6 couverture de Pulp magazines des années 30
6 couverture de Pulp magazines des années 30

L’histoire de la pin-up prend une nouvelle tournure avecle peintre Alberto Vargas. La « Gibson Girl » s’efface devant la « Vargas Girl »,peinte à l’aérographe et publiée dans le magazine Esquire. Le succès des « Vargas girls » estimmense, et se décline sous toutes les formes de l’époque jusqu’à paraître dans un calendrier annuel.

La nouvelle pin-up de Vargas est l’archétype parfait d’une fille qui pourrait être votre voisine de palier, la fameuse « girl next door ». La « Vargas girl », bien que très séduisante, est d’une beauté plus accessible que celle des starsdu cinéma.Ses posessont de plus en plus suggestives.

Alberto Vargas dans son atelier, entouré de ses "vargas girls"
Alberto Vargas dans son atelier, entouré de ses « vargas girls »

Pin-up à grande échelle…

A partir des années 30, le glamour sexy des « pin up » s’expose partout. Les pin-up sont diffusées à grande échelle.Les soldats américains vont encore accroitre leur popularité pendant la Deuxième Guerre mondiale. En effet, les troupes américaines emmenèrent avec eux des affiches et des photos de pin-up pour se remonter le moral. Les calendriers des « Vargas girls » leur seront même gratuitement envoyés pour les réconforter au combat. Certains soldatsaffichent les pin-up dans leur chambre, d’autres se les tatouent sur les bras. Et,le « Nose Art » se développe : les pin-up sont peintes sur les nez des bombardiers !

Photographies illustrant le "Nose art" : les pin-up sur le nez des avions de combat
Photographies illustrant le « Nose art » : les pin-up sur le nez des avions de combat

Les représentations pin-up de Betty Grablecomptaient parmi les plus appréciées. Les longues et jolies jambes de Betty Grabble (assurées chacune pour un million de dollars) faisaient plus que rêver les soldats.

Betty Grabble, égérie pin-up
Betty Grabble, égérie pin-up

L’âge d’or des pin-up : des années 1940 à 1960

A l’issue de laDeuxième Guerre mondiale, les pin-up sont partout, impossible de passer à côté d’elles. Des illustrateurs de talent tels Gil Elvgren donnent leur version de cette femmeidéale.

Les grandes actrices du cinéma et du glamour hollywoodien sont des stars et aussi des pin-up, à l’instar de Jayne Mansfied ou de Marilyn Monroe.

Les artistes « pin-up » de l’âge d’or sont trop nombreux pour être citées de manières exhaustives. Nous pourrions évoquer : Rolf Armstrong, Vaughan Alden Bass, Haddon Sundblom, Arnold Armitage, Mike Ludlow, Gil Elvgren, Peter Driden…et tant d’autres.

Sélection de quelques oeuvres des plus importants artistes pin-up
Quelques oeuvres des plus grands illustrateurs Pin-up, de l’âge d’or

A partir de la fin des années 60, les pin-up prennent plutôt une forme photographique avec des actrices de renommée internationale telles que Veronica Lake, Ann Sheridan, Rita Hayworth… Elles seront ensuite introduites dans les publicités de grandes marques à l’instar de Coca-Cola.

Marylin Monroe en couverture du premier numéro de Playboy
Marilyn Monroe en couverture du premier numéro de Playboy

La perte de notoriété de la pin-up dans les années 70-80

Avec les années 70, l’image de la pin-up perd de son aura. Pour cause, elle est perçue comme le symbole de la femme-objet un peu stupide. La révolution sexuelle des années hippie modifie le rapport à la nudité et à l’érotisme. L’image dénudée devient de plus en plus explicite et sans idéalisation.

L’explosion de nouveaux magazines pour les hommes font oublier les pin-up, dont la place est prise par les playmates (les modèles du magazine « Playboy »). La photographie supplante totalement les dessins ou les peintures. L’érotisme devient de plus en plus cru.

La pin-up vintage aujourd’hui : éternel renaissance

Si la Pin-up n’a jamais disparu. Elle revient de temps à autre avec plus au moins de force. Nombreuses sont les stars de la chanson ou du cinéma qui ont affiché le style pin-up ( Madonna, Lana del Rey…).

Madonna en pin-up
Madonna revisite la pin-up
Lana del Rey en Pin-up
Lana del Rey en Pin-up, sur la plage

Certaines personnalités contemporaines comme Dita Van Teese (« queen of burlesque ») font du style pin-up une marque de fabrique, en développant une image publique autour de l’imagerie vintageà la fois glamour sexy et femme fatale.

Des artistes contemporains choisissent de poursuivre l’oeuvre des grands maîtres de la Pin-up, nous pouvons citer, par exemple Olivia de Berdinis, ou Carlos Cartagena.

La Pin-up fait partie de l’imagerie collective. Elle est datée et en même temps indémodable, jusqu’à parfois fusionner avec des styles contemporains.

Dita Van Teese

Lana Del Rey – Burning Desire

5 Commentaires sur “Histoire de la Pin-up

  1. Pingback: Déco vintage. Comment l'adopter ?

  2. Pingback: Marilyn Monroe : Egérie Vintage - Inspirations Vintage

  3. Pingback: Des affiches vintage pour votre intérieur - Inspirations Vintage (I-VINT)

  4. Pingback: L’influence américaine dans la mode vintage - Inspirations Vintage

  5. Pingback: Les nouvelles Pin-ups : TOP MODELS & INFLUENCEUSES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *